aller à la navigation

EDITO: L’incivilité dans les transports en commun août 5 2012

Infos : , ajouter un commentaire

Chaque jour, des milliers de personnes empruntent les transports en commun pour se rendre au travail, à l’école, à leur domicile, etc. En effet, ils sont écologiques et économiques. Un abandonnement PASS PARTOUT coûte 55 € à l’agence TCL de la ville de Lyon et un simple ticket vaut 1.6 € l’unité (Sources:http://www.tcl.fr/Tarifs-et-abonnements/S-abonner). L’avantage écologique des transports en commun n’est plus à prouver.

Les passagers dans les transports collectifs sont issus des milieux sociaux divers et variés. On y rencontre des cadres, des personnes âgées, des enfants notamment avec sur des poussettes, des personnes à mobilité réduite, des sans domicile fixe, etc: C’est un modèle atomistique de la société. Les différentes couches sociales s’entrelacent et parfois se contrastent.

Ce matin et comme tous les jours ouvrés, j’empruntais ma ligne habituelle pour me rendre au travail. La plu part des bus, des tram, sont “tagués” des messages d’avertissement tels que: “Merci de valider votre carte”, “Merci de monter par l’avant”, etc. A mon avis, des messages vidéos ou audios seraient plus efficaces. De nos jours, la majorité ne prêtent pas attention à ces alertes. En effet, les exceptions deviennent les règles et vice versa. A l’intérieur, l’occupation de l’espace était anarchique: sur les couloirs des jeunes qui écoutent de la musique, un peu loin une dame âgée qui demande qu’on lui cède la place, des poussettes mal placées, etc. Il est impossible d’évoluer vers l’arrière du bus comme mentionné sur les messages d’avertissement. Des bouchons se créent et tout le monde est mal à l’aise…

En sommes, il semble urgent de dispenser des cours d’emprunts des transports en commun. Je penses que les agents des transports devraient diffuser sur les écrans des bus ou des tram des spots vidéos décrivant comment on devrait se placer à l’intérieur. Malheureusement, ces écrans ne diffusent que les dépêches, les horoscopes et autres informations certes utiles mais pas indispensables. J’espère qu’un jour on évoluera vers ce système et qu’on arrivera à bannir incivisme dans les transports en commun.

Yatasou

EDITO: La place du code vestimentaire dans la vie en société août 5 2012

Infos : , ajouter un commentaire

D’après la pyramide de MASLOW, s’habiller fait parti les besoins physiologiques de l’être humain. L’ Homme préhistorique utilisait la peau des animaux pour se protéger des agressions métrologiques (Sources: Cours de 6ème). Les activités principales au Néolithique étaient: la chasse et la cueillette. L’homme avait pour devoir d’assurer la subsistance (nourriture et vêtement) et la femme s’occupait des enfants.

La découverte de l’agriculture est la révolution la plus importante de l’histoire de l’humanité (Sources: HOME, YANN ARTHUS BERTRAND). En effet, l’Homme s’est libéré des aléas de la chasse pour assurer sa survie. Le choix était évident: il fallait produire ou périr. L’Homme est devenu sédentaire et à troquer ses haillons par des habits en coton entre autres.

D’après la pyramide de PLATION sur la société, à la base il y a le peuple (artisans et paysans), ensuite les soldats et au sommet le roi philosophe (Sources: Cours de philosophie Terminale). Le soldats sont le symbole du courage et se distinguent des autres couches par l’uniforme. Ainsi, l’objectif principal est d’assurer la sécurité de la société. Il est évident qu’un soldat doit être irréprochable et exemplaire sur cette mission. A mon avis, le soldat doit savoir séparer sa vie privée et de son activité professionnelle.

Les uniformes scolaires ou militaires, les habits de culte sont symboliques d’une idéologie. La grande majorité des établissements sont favorables à l’uniforme. En effet, elle symbolise la neutralité et l’égalité indépendamment du milieu social du quel on est issu… De même pour les soldats, la tenue représente l’autorité ou le pouvoir exécutif… D’autre part, les habits de culte sont symboliques de la foi ou d’un rattachement à une religion. La personne qui porte ces habits a un devoir en vers sa religion et c’est dans ce sens qu’il doit mettre en place tous les moyens nécessaires pour respecter les textes religieux ( La Thorah, Les Evangiles, le Coran: Religion monothéiste). L’exemplarité doit être de rigueur et l’incivisme inacceptable. L’adage populaire dit: “L’habit ne fait pas le moine” mais cette idée ne peut germer dans un esprit profane. L’ignorant affirme sans réfléchir et prend des raccourcis pernicieux pour la pérennité de la dite foi ou religion. Par ailleurs, La majorité des gens confondent adeptes et religion ou encore citoyens et lois dans l’idéologie républicaine.

En sommes, le code vestimentaire, selon les institutions ou les cultes symbolisent une idéologie. Ainsi, les usagers ou les adeptes de ces doctrines sont des personnes qui cherchent à tendre vers cette asymptote. Par conséquent, il serait utopique de dire qu’un être humain avec tous défauts qui lui incombent est le symbole d’une dogme ou d’un système: L’homme parfait n’existe pas

Yatasou



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 13 articles | blog Gratuit | Abus?